fbpx

OpenAI envisage la production de puces d’intelligence artificielle et explore des cibles potentielles d’acquisition

© Waxoo.fr

Déplier le sommaire Replier le sommaire

Pénurie de puces d’IA : vers une solution interne ?

Coïncidence ? Je ne crois pas ! Je vous parlais dans un précédent article que Microsoft projetais de se lancer dans la conception de puces pour entrainer des modèles d’IA. Vu les investissement massifs de Microsoft dans OpenAI on peut imaginer qu’ils vont agir conjointement pour concurrencer Nvidia non ?

Selon des sources proches du sujet, OpenAI pourrait développer ses propres puces dédiées à l’intelligence artificielle (IA), avec pour objectif de palier le manque actuel de solutions disponibles sur le marché. L’organisation serait en effet confrontée à un sérieux problème : les GPU (unités de traitement graphique) indispensables aux applications d’IA font cruellement défaut.

A cette fin, OpenAI a commencé l’année dernière à explorer diverses alternatives pour remédier à la pénurie de puces onéreuses dont elle dépend. Parmi les options étudiées figurent :

  • La conception de sa propre puce d’IA
  • Une collaboration plus étroite avec d’autres fabricants de puces tels que Nvidia
  • La diversification de ses fournisseurs au-delà de Nvidia

Le PDG d’OpenAI exprime son mécontentement face à la situation

Sam Altman, PDG d’OpenAI, a fait de l’acquisition de davantage de puces d’IA une priorité pour la société qu’il dirige. Il n’a pas caché sa frustration quant à la rareté des GPU, véritable goulot d’étranglement pour le déploiement d’applications d’IA performantes.

Nvidia, leader incontesté du marché des solutions graphiques pour l’IA

À l’heure actuelle, Nvidia domine plus de 80% du marché mondial des GPU adaptés aux applications d’intelligence artificielle. Cette position monopolistique concerne notamment les domaines de la recherche et du développement, où OpenAI occupe une place de choix.

Selon certaines estimations, cette dépendance à Nvidia a mis en lumière les risques potentiels liés au pouvoir d’une seule entreprise sur le marché des puces d’IA. C’est pourquoi OpenAI cherche à diversifier ses sources d’approvisionnement, voire à développer ses propres technologies, afin de réduire sa vulnérabilité vis-à-vis d’un fournisseur unique.

À lire OpenAI présente Sora : la révolution du texte en vidéo

OpenAI explorerait également des cibles potentielles d’acquisition dans le secteur des puces

En parallèle des réflexions sur la conception de ses propres solutions matérielles, OpenAI pourrait envisager d’acquérir des entreprises spécialisées dans la fabrication de puces dédiées à l’IA. Cette démarche aurait pour double objectif de renforcer sa capacité à répondre à ses besoins en terme de puce, mais aussi de consolider son positionnement face à la concurrence, toujours plus nombreuse et agressive dans ce secteur.

Un virage stratégique pour OpenAI dans un contexte concurrentiel accru

Ce n’est pas un secret que le marché de l’intelligence artificielle est en pleine explosion, avec une demande croissante de technologies permettant d’accélérer les traitements et les calculs nécessaires au bon fonctionnement des algorithmes d’IA. Dans ce contexte, la recherche et développement en matière de puces doit également évoluer pour suivre cette tendance.

Pour OpenAI, qui s’est fait un nom dans le domaine de l’intelligence artificielle grâce à ses avancées en R&D, intégrer le volet matériel de ses activités pourrait lui offrir une nouvelle source de valeur ajoutée face à la concurrence.

Une bataille technologique et commerciale

De manière générale, cette démarche illustre l’évolution rapide des géants de la tech qui cherchent de plus en plus à disposer de leurs propres solutions matérielles pour accompagner le développement des applications d’IA. Il existe également un enjeu commercial puisque concevoir, fabriquer et vendre sa propre solution peut potentiellement permettre à ces acteurs de générer des marges commerciales encore plus importantes.

L’avenir nous dira si OpenAI parviendra à se positionner sur le marché du hardware IA, et si cette stratégie lui permettra d’échapper à la dépendance actuelle vis-à-vis des acteurs tels que Nvidia. Pour l’heure, aucun choix définitif n’a été arrêté.

Waxoo.fr est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Partagez votre avis